renovation veranda verrieres atelier artiste jardin hiver serres usines loft fer forge acier ancienne, vérandas en acier et fer forgés

La rénovation de vérandas, verrières, jardins d'hiver et bâtiments industriels atelier d'artiste en fer forgé à l'ancienne Rénovation d'une ancienne usine industrielle dans un style atelier d'artiste

 
 
Nombreux sont les anciens bâtiment en acier et fer forgé des siècles derniers à rénover : vérandas, verrières, jardins d'hiver, serres, marquises, auvents, bâtiments industriels ou anciennes usines ou ateliers d'artistes à transformer en loft. Restaurer ces ouvrages métalliques, c'est participer à la sauvegarde de son patrimoine et à la pérennité d'un certaine tradition de la ferronnerie à la française. 
 
Chaque réhabilitation doit faire l'objet d'une étude et d'un diagnostique sur mesure que notre entreprise Turpin-Longueville peut réaliser. Des solutions adaptées à chaque projet de sauvegarde de ces bâtiments en acier peuvent être proposées tels que :
- restauration totale sur place de l'ouvrage,
- démontage, retour en atelier puis réinstallation d'une verrière par exemple,
- remplacement à l'identique d'une véranda ou d'un jardin d'hiver. 

Lors de la restauration d'un vieil ouvrage en acier et fer forgé, il faudra traiter 3 aspects de la construction :

- Remplacer ou remettre en état les parties des structures en fer forgées rouillées ou dégradées.

- Remplacer tous les vitrages ou les verres cassés uniquement.

- Protéger l'acier par une nouvelle couche de peinture.

 

Restauration d'une verrière atelier d'artiste en acier

 

Remettre en état la structure en acier d'une verrière ou véranda ancienne

Malgré la protection apportée par la peinture sur les ouvrages tels que jardins d'hivers et serres d'antan, rares sont ceux qui ont été entretenus régulièrement pour éviter que ne se dégrade la structure en acier ou en fer forgé. Certaines parties des ouvrages peuvent être particulièrement attaquées par la rouille. La rénovation de ces parties consiste alors à remplacer des parties de fers à T ou de cornières par de nouveaux morceaux en acier. Parfois, la difficulté est de retrouver des profils d'épaisseurs et de sections d'acier équivalentes à celles qui existaient jadis et qui ne sont plus fabriqués de nos jours.

 
Dans certains cas de dégradation très avancée d'une structure d'un bâtiment en acier, il n'est alors techniquement plus possible de rénover l'ouvrage en fer forgé en question. Par ailleurs, le coût de la restauration serait supérieur à celui de la création d'un nouveau bâtiment à l'identique. C'est donc cette solution dernière solution qui peut être proposée.
 
  

 

Réhabilitation d'un bâtiment en acier avec vitrages feuilleté sécurit

 

Restauration de verrières à l'ancienne : peut-on installer un double vitrage moderne ?

Lorsque l'on restaure un ancien ouvrage tel qu'une usine avec des ouvertures de type atelier d'artiste, une serre ou un jardin d'hiver, il est légitime de souhaiter par la même occasion améliorer les performances thermiques du bâtiment existant en y installant notamment du double vitrage. 

Si chaque projet de rénovation doit être étudié spécifiquement, il est fréquent de faire au problème de la compatibilité des anciennes structures en acier avec les doubles vitrages modernes. En effet, lorsque sont apparus les premiers jardin d'hiver au 18 ème siècle, le double vitrage n'existait pas. De simples vitrages clairs étaient installés.

Dans le cadre d'une restauration d'une véranda ancienne du XIX ème siècle par exemple, se pose alors 2 problèmes : 

1) Le problème de l'épaisseur du vitrage : dans les anciennes structures en fer forgé des vitrages d'une épaisseur variant entre 3 mm et 6 mm maximum étaient installés. De nos jours, l'épaisseur des double vitrages varie entre 24 et 30 mm. Les structures en acier des anciennes vérandas étant généralement construites en fers à T de 30 mm, la feuillure (c'est-à-dire l'épaisseur de l'acier disponible) ne permet pas d'accueillir les épaisseurs des doubles vitrages modernes.

2) Le problème du poids des vitrages : le poids des vitrages a considérablement augmenté : un double vitrage moderne pèse en moyenne 30 kg / m².alors que le poids des vitrages de l'ancien temps n'excédait pas les 10 kg au m². Les structures en fer forgé de l'époque ont rarement été conçues pour supporter une charge de vitrages aussi importante.

 

 

 

Verre étirés ou soufflés pour la rénovation de bâtiments du patrimoine

 

La solution pour les projets de réhabilitation d'ouvrages anciens en fer forgé : les vitrages isolants de rénovation

Des solutions de vitrages isolants de rénovation existent cependant qui permettent de remettre en état les vieilles structures en fer forgé en y incorporant des vitrages aux caractéristiques isolantes. Les techniques modernes de fabrication des vitrages permettent de recréer des vitrages de style ancien, comme des verres étirés, verres soufflés. Il est par exemple possible de reproduire la présence de petites bulles irrégulières dans le verre comme  à l'époque de la fabrication des verres par soufflage. Il est possible de concilier cet aspect esthétique à l'ancienne avec les exigences de modernes de sécurité (montage en vitrages feuilletés securit), de performances thermiques  ou acoustiques. 

Ces techniques de miroiterie moderne garantissent la préservation des façades des monuments historiques, tels que hôtels particuliers, anciennes demeures, châteaux, manoirs, etc. 

 

 

 

 

 

 

Remise en état d'une verrière en acier par application d'un traitement peinture anti-rouille spécifique

 

Comment remettre en peinture une vieille verrière ou véranda ?

 
Le fer forgé et l'acier sont des métaux qui s'oxydent naturellement lorsqu'ils sont exposés à l'air libre, créant une réaction que l'on appelle communément la rouille. Les peintures des temps anciens avaient pour vocation de protéger le fer forgé contre l'oxydation mais ne disposaient pas des primaires d'accroche et des composants anti-rouille des peintures modernes. Un entretien régulier des ouvrages en acier était donc nécessaire pour assurer leur longévité. 
 
Lorsque les travaux de restauration sont réalisés sur place, la solution de rénovation de la peinture consiste à sabler les parties métalliques pour supprimer toutes les couches successives de peintures qui ont été posées au fil du temps sur le fer forgé ainsi que les aspérités. Un primaire d'accroche anti-rouille est ensuite projeté sur la structure métallique pour la protéger efficacement dans le temps. Deux à trois couches de peintures liquides de finition sont ensuite appliquées sur la verrière.
 
Lorsque cela est techniquement possible, l'ouvrage est démonté pour être renvoyé en atelier puis traité dans une cabine peinture spécialisée. La structure en métal est sablée ou grenaillée, puis éventuellement métallisée et enfin thermolaquée au four à 200°. Elle est ensuite réinstallée à son emplacement d'origine.
 

 

Rénovation d'un ouvrage en acier de style verrière industrielle

 

Turpin-Longueville, spécialiste de la rénovation de verrières et vérandas à l'ancienne en acier et fer forgé

 
Notre entreprise vous apporte son expertise dans les métaux comme l'acier et le fer forgé pour vous apporter un diagnostique concernant la restauration de votre verrière, jardin d'hier, serre ou projet de transformation d'un local industriel telle qu'une ancienne usine atelier d'artiste en loft contemporain.  

Pour une évaluation du prix de votre projet de rénovation de votre verrière atelier d'artiste ou de transformation d'une ancienne usine en loft, n'hésitez pas à nous contacter.

 

Autre style d'ouvrages métalliques : les garde-corps en acier et fer forgé

 

Photos et images de rénovation de bâtiments métalliques

 

 

 
 

Partager cette page sur les rénovations et restauration de vérandas et verrières à l'ancienne